Repulsif chat » Éloigner des chats » Est-il nécessaire d’utiliser un répulsif avec son British Shorthair ?

Est-il nécessaire d’utiliser un répulsif avec son British Shorthair ?

Avant l’adoption d’un British Shorthair, il sera important de se renseigner sur son caractère et son comportement afin de savoir s’il se distingue des autres chats dans certaines habitudes. Cette idée sera judicieuse car ce chat de race est issu d’une lignée de chasseurs, et a donc un fonctionnement correspondant.

1280px-British_Shorthair

L’apprentissage de la cohabitation

L’aspect le plus délicat avec un British Shorthair est de lui faire comprendre que le logement est commun et qu’il ne correspond pas pleinement à son territoire. Ayant pour habitude de marquer son environnement avec de l’urine ou de la salive, ces attitudes peuvent très vite devenir désagréables.

Le British Shorthair doit accepter complètement la présence de son maître et inversement. Un répulsif peut donc être utilisé dans un premier temps pour empêcher son British Shorthair de laisser ces traces odorantes assez désagréables.

 Une simple application sur les endroits stratégiques va empêcher le chat de marquer son territoire car il sera gêné par l’odeur du répulsif. Il va donc se détourner de ces endroits. Pour parfaire son éducation, il faudra en plus l’inciter à faire ses besoins dans sa litière. Un répulsif naturel est souvent plus efficace que des répulsifs chimiques.

british

Un chat très obéissant

Si le répulsif sera important au moment de l’arrivé à la maison du British Shorthair, cette race de chats comprend des spécimens très intelligents qui comprennent très rapidement les attentes de leur maître. L’hygiène corporelle est donc acquise beaucoup plus vite qu’avec les autres chats, ce qui est un avantage considérable.

La litière sera rapidement adoptée et le maître n’aura pas à se plaindre de la conduite de son chat. Un rappel doit tout de même être maintenu de façon régulière afin que le chat ne ressente pas le besoin de marquer de nouveau son territoire. Appliquer du répulsif de façon cyclique sera alors judicieux.

L’éducation se fait également de façon positive car si le British Shorthair sent que certains endroits lui sont complètement consacrés, il ne sera pas tenté d’avoir à affirmer sa présence. L’arbre à chat est obligatoire car il représentera bel et bien le territoire strictement personnel du chat. Un panier devra être mis en place car le chat pourra y retrouver sa propre odeur et se sentir à l’aise. Lui offrir des jouets qu’il pourra déplacer dans le logement le rassurera sur sa place dans la maison.